Opérations ambulatoires

Pin
Send
Share
Send
Send


Ces dernières années, le nombre d’opérations ambulatoires a considérablement augmenté. Les nouvelles procédures chirurgicales, en particulier les soi-disant techniques d'imagerie pour faciliter les opérations, mais également des matériaux et des dispositifs innovants facilitent de plus en plus les interventions dans le corps humain.

Ambulatoire = moins cher?

Compte tenu de la nécessité pour les hôpitaux d'économiser sur tous les coûts, la chirurgie ambulatoire semble être une véritable alternative aux longs et coûteux séjours à l'hôpital. Mais l'équation "ambulant = court, simple et bon marché" ne marche pas facilement. Pour qu'un patient puisse être opéré avec succès en ambulatoire, certaines conditions doivent être remplies.

Les critères de la chirurgie ambulatoire sont le risque minimal de récidive, de complications respiratoires postopératoires, l'absence de soins postopératoires spéciaux et la capacité de prendre rapidement des liquides et de la nourriture après la chirurgie.

Quelles maladies conviennent?

Les maladies ou interventions suivantes conviennent particulièrement à une procédure ambulatoire:

  • hernie
  • permettre testicules
  • hernie ombilicale
  • Rupture d'eau (hydrocèle)
  • varices
  • Cataracte
  • Varices (varicocèle)
  • Arthroscopie (réflexologie du genou)
  • gastroscopie
  • enlèvement de métal
  • des fractures osseuses
  • Interventions sur les dents

Soins et suivi

Le patient doit non seulement comprendre le traitement intrinsèque et ses conséquences, mais doit également veiller à ce que son transport vers la chirurgie ambulatoire soit aussi assuré que son retour à la maison. Son appartement doit être équipé de lumière, chauffage, salle de bain, toilettes et téléphone. Il doit également être en mesure de s'assurer de sa disponibilité et de sa réactivité, soit par lui-même, soit par un soignant après la chirurgie. Pendant la période qui suit l'opération à domicile, il faut veiller à ce que le patient puisse être traité rapidement en cas de complications possibles.

Les soins ultérieurs - au bureau ou sur place - doivent être discutés lors de la discussion préliminaire et clarifiés. Le patient doit être en bon état général; Les femmes enceintes et les nourrissons ne doivent pas être opérés en ambulatoire ou après une consultation étroite. En outre, le médecin et la clinique dans laquelle la chirurgie ambulatoire est effectuée doivent être configurés en conséquence. Les salles d'opération, y compris la salle de réveil et les installations de contrôle, doivent être conformes aux exigences légales. De même, du personnel chirurgical et infirmier dûment formé doit être présent.

Conformément aux directives de la Société allemande d’anesthésiologie et de médecine de soins intensifs (DGAI), un lien étroit avec le traitement des patients hospitalisés est requis, ainsi qu’un nombre suffisant et facilement accessible de fauteuils roulants et de parkings.

Le discours préliminaire

Si le médecin généraliste a diagnostiqué une maladie nécessitant une intervention chirurgicale et en a informé le patient, le premier contact est établi avec le chirurgien. Au cours de cet entretien, les patients doivent avoir l’occasion de discuter de toutes les questions sans contrainte de temps.

Le médecin doit sensibiliser consciencieusement le patient à tous les aspects et examiner la nécessité de tout examen préliminaire. Au cours de cette discussion préliminaire, la date de l'opération sera déterminée et toutes les instructions nécessaires concernant la préparation de l'anesthésie seront discutées.

Le jour de la chirurgie

Les instructions des anesthésistes en matière de sobriété et d'utilisation de médicaments doivent être scrupuleusement respectées. Toute personne se sentant malade peu de temps avant la procédure doit absolument consulter à nouveau le médecin et reporter le rendez-vous de la chirurgie en cas de doute. Le patient doit être accompagné le jour de l'opération par une personne familière, qui est généralement autorisée à lui rendre visite après la procédure.

La durée du suivi dépend de la situation individuelle du patient et est très variable. Il est utile de prendre des livres, des cassettes et des CD pour tout temps d’attente avant et après la procédure.

Le licenciement

Un patient ambulatoire ne reçoit son congé que lorsque la circulation et la fonction cardiaque sont normales pendant au moins 60 minutes. Le patient doit être capable de reconnaître le temps, le lieu et les personnes connues, ainsi que de pouvoir s'habiller et se déplacer en fonction de son état préopératoire. Les nausées, les vomissements ou les étourdissements devraient être minimes, de même que les plaies ne devraient saigner que très peu et ne présenter aucun signe d'inflammation.

Le patient doit toujours être renvoyé par le chirurgien et l'anesthésiste.Pour tous les aspects pertinents de l'anesthésie et du suivi postopératoire, des instructions appropriées doivent être données au patient et à la personne accompagnante. En outre, le patient doit disposer d'une adresse de contact pour pouvoir prendre des médicaments antidouleur d'urgence et adéquats.

Le suivi à domicile

Ceux qui se rétablissent à la maison après un traitement ambulatoire s'y sentent souvent mieux que dans un dispensaire. Néanmoins, il faut s'assurer que l'aide est disponible dans le ménage et qu'une période de récupération adéquate est maintenue.

Même si la procédure n'était "que" ambulatoire, il ne fallait pas la prendre trop "facilement". Une procédure ambulatoire n'est pas automatiquement une procédure "simple" pour le patient. Pour toutes questions et préoccupations potentielles ou complications, consultez immédiatement le médecin traitant.

Загрузка...

Pin
Send
Share
Send
Send


Загрузка...

Catégories Populaires